20 octobre, 2006

Sextoy

Après 1 an et 20 000 lectures,

ce poème a trouvé sa place dans le petit carnet érotique "Chairami, confidences d'un boudoir" publié le 14 février 2007.


Les droits de publication appartiennent désormais à mon éditeur.




Merci d'avoir fait ce cheMain avec moi



Plus d'information ici


Trio renversant :

Frez
Julielanne
Max



Adenyum -Toi Et Moi





17 commentaires:

  1. Jusqu'au bout, on hésite sur l'identité ou la forme du joujou en question... héhé

    RépondreSupprimer
  2. Un texte érotico-bucolique.. De jolis mots tout en douceur.
    Les mots d'une amoureuse.
    D'un il.

    RépondreSupprimer
  3. On les aiMe,
    Mais qu'est-ce qu'on on les aiMe nos Il,
    Leur douce peau impudique et leur corps si habile...

    La douce nature des choses... miam!

    je... je....

    trop tard!
    (j'ai fondu)

    RépondreSupprimer
  4. Jolie vidéhot en rapport avec les fleurs du mâle ;)Aquarihomme et Elie Médeiros avec son roi, son tout, son Il ...Il fait de + en + chO chez toi...

    RépondreSupprimer
  5. A relire en hiver, pour avoir "chaud"...

    RépondreSupprimer
  6. toi homme lisant ce blog, rebelle-toi! tu n'es pas un objet...

    ... quoique
    ... quoi queue?

    RépondreSupprimer
  7. frez :l� est tout l'art ;)

    la fille d'� c�t� : jeu d'O :)

    julielanne : difficile de r�sister � la tentation, 2 ave � me r�citer ;)

    euqinorev : *fusion* ;)

    mary'M : oui, j'aime ces fleurs qui se dessinent sur ces nus, l'empreinte de l'artiste...
    quant � la chaleur c'est pour mieux appr�hender l'hiver mon enfant :p

    imparfait pr�sent : � le faire et refaire *oui* ;)

    max : j'aime quand tu te rebelles ;p

    RépondreSupprimer
  8. J'effeuille toujours avec autant de plaisir tes billets écrits "du bout des lèvres";-)

    RépondreSupprimer
  9. (oh! c'est gentil, ce lien vers le café. Bises à toi)

    RépondreSupprimer
  10. Serais-je à la masse???
    ton initiative ne me parait pas paradoxale en fin de compte, car nous parlions bien de la même chose, huhu.
    j'en suis très touchée, tout comme je suis touchée par tes textes.
    merci 1000fois (j'en rougis)

    RépondreSupprimer
  11. chrixcel :ils sont � vous Mlle ;)
    frez : je signale toujours ce qui m'�meut :)
    diane : *muette* vous �tes, le rouge vous va bien aux joues ;)
    julielanne : c'est avec plaisir que ce fil rouge est tiss� :)

    RépondreSupprimer
  12. SENSUALITE

    Tu m’attendais, vestale, et te suis venu.
    Plein d’ardeur, de courage et moi, j’ai accouru.
    Ta porte était ouverte, et enfin je t’ai vue.
    Impatient, je l’étais mais je ne le suis plus.

    Tes galbes alanguis par cette soirée claire
    Perlaient de désespoir que je ne vienne pas
    Je t’ai rejoint, Amour, et savouré ta chair.
    Nous nous sommes aimés, lovés au fond des draps.

    Tes yeux étaient perdus dans des contrées lointaines
    Les miens étaient plongés dans ton regard azur.
    Tes soupirs de désir, tes baisers savoureux, ton haleine,
    Etaient pour moi l’aveux d’un amour le plus sûr.


    Notre soif assouvie, nos corps entremêlés
    Ruisselaient au matin de cette nuit ardente
    Sur ta couche défaite, tes hanches insolentes
    Retenaient mon départ et gardaient leur secret.

    RépondreSupprimer
  13. *merci* Vincent pour cette ode � la sensualit� :)

    RépondreSupprimer
  14. De rien lunaba.
    Tu fais des textes très très sensuels. j'adore.
    je t'avais déjà lue "chez" lucy
    mais j'ai déserté. too mutch. ;-)
    j'y fait qq sauts de temps en temps.

    RépondreSupprimer
  15. Mmmh.. quel texte sensuel et inspirant... O-:)
    Un vrai délice. :)

    RépondreSupprimer