03 février, 2006

L'âme enjeu



Pause Ecriture





Illustration du talentueux Fred Grivaud







3ème volet de ma trilogie à paraître prochainement


"Intime évidence" (2004) est le second volet d'une composition intitulée "Aimer pour de Beau". Le premier volet, "Allô! ou les maux d'amour" (2003), consacré à une relation par téléphone et le troisième, "Tant que c'est toi" (2006), à une liaison épistolaire.
Une trilogie disponible sur la fnac.com, amazone.fr, abebooks.com, chapitre.com et peut-être oubliée dans des halls de gare ;)

Que mes fidèles lecteurs ne s'impatientent pas, tisser sa peau n'est pas chose aisée.













"Maylis savait que ces mains se refermeraient sur son cou et qu'elle ne verrait plus la caresse du soleil au petit matin. Arman ne la laisserait pas s'envoler cette fois-ci, elle était son canari, et même ses chants brisés, il les préférait au vide que son absence laisserait derrière elle. Le quitter pour un autre, il ne l'accepterait jamais même si elle restait là prostrée dans ce fauteuil trop grand pour elle.
Un moineau sans défense qui se laissait mourir sans se cacher pour que jamais il n'oublie son regard, celui qui brûle même quand les coups pleuvent. Cette flamme il ne pourra jamais l'éteindre. Elle l'aimait, lui son autre, à l'autre bout du timbre et se réchauffait de ses baisers papiers.
De force Arman la prendrait encore et encore jusqu'à que ces contours d'amour deviennent poupée de chiffon.. Jamais elle ne se livrerait à lui, sa chair ne lui appartenait plus, ses veines si.

Il la maintenait captive, non par des chaînes ou du chantage mais par des menaces qui la priveraient de l'essentiel, non pas de la vie…. Bien plus encore…"

Elle était entrée en amour comme en religion. C'était cet homme là et non pas un autre...

Bande son Billet : "Moon is in your eyes" Radio de Norah Jones




NB: ne cherchez pas la plume de Gavalda ou de tout autre auteur contemporain, je magnifie le verbe comme on aime être aimé avec douceur et écoute. A contre courant, je suis et reste... une romantique.
Entre Nouvelle et Roman, j'happe le souffle pour mieux le retenir et vous laissez terminer en apnée.
J'aime quand le lecteur est pris à la gorge et s'essouffle pour mieux être surpris, en état de choc et de manque après la lecture...
Tout le monde cherche une belle histoire d'amour mais personne ne veut la vivre, par égoïsme, peur ou lâcheté. On est pourtant plus vivant quand on meurt d'amour.
J'écris ces histoires d'amour démodées qui vivent sur du papier par défaut...

Bonus : critique des deux premiers volets par une lectrice et plume à suivre.
Commentaires de Lecteurs
Critique lectrice

Vous pouvez vous procurer les deux premiers volets de cette composition ici :


Cultura

Amazon

Fnac

Abebooks (international)

Chapitre

Princeminister

24 commentaires:

  1. sortie prévue en 2005... :p
    pause-toi et gogogo!
    nous on attend!

    RépondreSupprimer
  2. Tu donnes envie d'en lire plus avec ce petit bout dévoilé :)

    RépondreSupprimer
  3. Les parois de sa vie sont lisses, elles s'y accroche mais elle glisse, lentement vers sa destinée...Puisque cet amour ne peut vivre, mieux vaut en refermer le livre ...

    RépondreSupprimer
  4. max : tu veux dire que je suis en retard ? *mdr* :p

    doune : j'esp�re, mon style n'est pas d'une approche facile, je ne livre pas tout et il faut parfois beaucoup d'attention dans mes romans pour d�nicher l'essentiel...

    cynthia : il y a des histoires qui ne se ferment que lorsque les paupi�re se baissent pour le dernier voyage...

    RépondreSupprimer
  5. Tu sais ménager tes effets ! "Prochainement", c'est quand ?...

    RépondreSupprimer
  6. sarvane : ce 3e volet cl�ture une trilogie qui a puis� dans mes veines son essence, je fais de mon mieux :)

    RépondreSupprimer
  7. argh... est ce que ce n'est pas lui qui en meurt en fait ???

    RépondreSupprimer
  8. J'�tais venu chercher la plume.. je l'ai trouv�, il y a un style Lunaba.

    RépondreSupprimer
  9. Que ta pause serve ta prose.
    On attend la sortie...

    RépondreSupprimer
  10. Alléchée par cet extrait... :-)

    RépondreSupprimer
  11. Un moineau qui ne se cache pas pour mourir ? Ca me rappelle quelque chose...romantisme oblige, même si cette référence est complètement obsolète et qu'on a fait mieux comme bluette !

    RépondreSupprimer
  12. Ah le printemps est arrivé ?

    Oui, c'est vrai : déjà l'encre dégèle, la plume s'anime, le papier assoiffé déglutit par anticipation... Non ! Que dis-je : le sang coule à nouveau dans les veines, les doigts s'animent, le clavier se prépare à un doux massage...

    RépondreSupprimer
  13. anonyme : lui seul le sait.

    roger : *rouge aux joues*

    frez : en attendant je viens me nicher chez toi le temps d'un café ;)

    véronique : cet extrait est éphémère et ne sera peut-être pas dans la version finale, je sculpte au scalpel mes textes... parfois je les brûle ;)

    chrixcel : le bleu vous va bien :)

    matopee : *pause goûter*, vous m'avez manqué Monsieur :) Ravie de vous retrouver ici...

    RépondreSupprimer
  14. Merci ;°) Bas bleu à l'intérieur, ça ne se voit pas pourtant :) Mais vous l'avez vu, vous !

    RépondreSupprimer
  15. Est démodé ce qui est à la mode.
    Tes histoires ont un coeur qui bat...

    RépondreSupprimer
  16. dis-donc, je trouve que tu passes un peu trop de temps au café toi!

    RépondreSupprimer
  17. chrixcel : j'�coute les mots, oui... je ne sais pas faire semblant.

    bang bang : m�me s'il bat � contre temps...

    le tarsier : t'es jaloux Max ;p

    RépondreSupprimer
  18. Ca me donne envie de découvrir les 2 premiers volets pour patienter jusqu'au troisième.

    RépondreSupprimer
  19. bravo, vivement la sortie.
    (tres beau ce dessin)

    RépondreSupprimer
  20. *ma religion dans son regard...aimer jusqu'à l'impossible, vide de sens quand il n'est plus là , la vie perds de son sens et moi je deviens anémiée...Vide de mon sang* maime pas peur du vide non...Tes personnages je les aime déjà...

    RépondreSupprimer
  21. Ca tapote dur depuis la sieste ?
    Bon courage...

    RépondreSupprimer
  22. démodées ? tes histoires...tu parles...ils en viennent à inventer le "cook-dating"...bon alors, c'est pour quand ? hum ? tu veux bien mettre le point final! non mais ;-)
    je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  23. diane : ainsi tu pourras me transmettre ton sentiment � vif...

    pintel : oui, il a beaucoup de talent Fred :)

    Mary'M : *touch�e* :)
    j'esp�re qu'ils s'immisceront dans les veines des lecteurs...

    frez : difficile de dormir parfois ;)

    blog trotteur : *merci* de ta visite plume encr�e :)

    franck-olivier : je m'attache trop � mes personnages :p

    RépondreSupprimer