17 août, 2005

Sieste d'O

Après 1 an et 20 000 lectures,

ce poème a trouvé sa place dans le petit carnet érotique "Chairâmi, confidences d'un boudoir" publié le 14 février 2007.

Les droits de publication appartiennent désormais à mon éditeur.

Merci d'avoir fait ce cheMain avec moi


Plus d'information ici



Je pense à toi tout bas



Écho au dessin de Doune
Soundtrack : *Beware* de Barry White et CD dédicace de Bobyback

Livre à découvrir - Le monologue du vagin d'Eve Ensler

33 commentaires:

  1. Tu as fait un séjour en Afrique, disais-tu ? Les images de sieste que tu en as rapportées sont à la hauteur de la réputation de ce continent, à sa démesure. Oui, j'en situerais bien l'origine là-bas, même si tu parle de Méditerranée.

    On attendrait bien le réchauffement de la planète par chez nous...

    Encore un beau texte. Bravo

    RépondreSupprimer
  2. Je suis heureuse que mes illustrations t'inspirent de si jolis choses ^^

    RépondreSupprimer
  3. Le thé à la menthe te fait toujours cet effet ? :p

    RépondreSupprimer
  4. Siestes paresseuses et coquines, le mois d'août est le mois de l'amour.. Sensualité..

    RépondreSupprimer
  5. J'adore les siestes coquines ! Dommage de ne pouvoir les partager avec l'homme de mon coeur...
    Très joli texte (je me répète, je sais, mais tant pis ! :-) )

    RépondreSupprimer
  6. véronique > si ça n'est pas indiscret, tu les partages avec qui, alors ?

    RépondreSupprimer
  7. ÔÔÔ...Vive le Sud, donc...pour ces jolis mots qui illustrent si savoureusement cette belle illustration de Doune...;))
    amitié

    RépondreSupprimer
  8. *je t'offre la chanson de Romane Serrada et de Renaud* Anaïs Nin...Il y a du Vénus Erotica niché dans ses mots là...BravO

    RépondreSupprimer
  9. doune est vraiment talentueuse!
    lunaba, je suis un peu plus partagé sur tes deux derniers posts, car le style s'écarte un peu de ce que j'aime chez toi (d'habitude tu suggères un peu plus que tu ne montres - enfin je vois ça comme ça).
    j'aime cet aspect juste à la limite et là ça franchit un peu parfois, mais comme le disent si bien les posteurs ci-dessus, août est un mois particulier :D

    RépondreSupprimer
  10. Rêves, images, créer, recréer, l'autre présent même absent. Nos étés se consument dans la chaleur de nos désirs.

    RépondreSupprimer
  11. frez : *rouge aux joues* :)

    doune : elles sont *belles* tes illustrations :)

    dark2 : le thé à la menthe fraiche poivrée ;)

    la fille d'à côté : les scientifiques pensent que c'est chimique et normal, moi je dis que c'est magique ;)

    véronique : c'est un doux songe quand l'élu est en voyage , plus près de lui on reste ainsi...

    miss lucy : moi ? non ;p

    F.O.L. : fais doux de vivre...*ici* ;)

    Mary'M : j'aime ce couple là, des auteurs qui se sont effeuillés jusqu'à la lie...

    sauter : *promis* je ne recommencerai plus ;)*oups* j'ai croisé les doigts :)

    luciole :se régénèrent...

    RépondreSupprimer
  12. merveilleux plaisir, extase des sens, de ma lecture nait l'envie, je vibre sous tes mots, ma main sur ma bouche, des frissons dans le dos, je te goute encore encore encore...

    RépondreSupprimer
  13. Il y a une chose de bien dans le sud que je vais regretter... la micro-sieste alanguie dans mon canapé.

    RépondreSupprimer
  14. oh, la sieste, les siestes... ;-)

    RépondreSupprimer
  15. Frez> Je ne les partage avec personne, je n'en fais d'ailleurs presque pas ; l'homme de mon coeur n'est pas libre et ne partage que très rarement ses siestes avec moi...

    RépondreSupprimer
  16. véro > je comprends et je compatis. Sigh...

    RépondreSupprimer
  17. Les textes que je viens de lire ne laissent pas indifférents ...
    Le style évolue au fil des pages ...

    RépondreSupprimer
  18. Ca marche aussi avec le vent du Nord ;)
    très chouette ton texte. Celui d'avant aussi, mais un peu plus dur d'en émerger le matin au boulot...La journée va être longue!

    RépondreSupprimer
  19. Mmmmm, c'est exactement ça... A l'ombre des volets croisés, dis- m'en aussi les odeurs...

    RépondreSupprimer
  20. Decidemment le mois d'aout et la chaleur t'inspirE....

    RépondreSupprimer
  21. Admirable texte comme un frisson le long d'une plume qui parcourt un papier, faisant éclater des ondes violettes sur le velin.

    RépondreSupprimer
  22. Très agréable à lire, pas vulgaire et sachant capté l'émotion, un bonbon littéraire :)

    RépondreSupprimer
  23. Volupté et sensualité...Mots papillons.Bises.Au revoir.

    RépondreSupprimer
  24. Bobyback : elle est douce ta dédicace musicale :)

    bang bang : ne rien regretter... *reviens* ;)

    sisi : elles sont vitales ;)

    françois : *touchée* :)

    miam : le temps file pourtant entre les doigts...

    ambre : fleur d'oranger et sieste sous l'olivier ;)

    cleaz : IL m'inspire :)

    obni : merci de virevolter ici plume papillon :)

    guillaume : gourmande image :)

    marie : *envol*

    RépondreSupprimer
  25. ben zut alors, ça donne envie et ici y'a que de la pluie
    ....

    RépondreSupprimer
  26. ah ben non, je suis pas anonyme...c'est sylll.

    RépondreSupprimer
  27. Des siestes celestes,
    d'eaux en o,
    je te lâche du lest,
    d'o en eaux...

    RépondreSupprimer
  28. toujours pas rentrée...
    tu vas voir il y a des codes partout maintenant 'cause des spams à gogo.
    bise

    RépondreSupprimer
  29. Par vent triste et jours pluvieux passer par chez toi pour sourire un instant ;)
    amitié
    Ps: bravo pour l'article dans le Dauphiné...:)

    RépondreSupprimer
  30. Je viens me receuillir ici de tranquilité et me remplir d'inspirations, où êtes vous ?

    RépondreSupprimer
  31. Miss Lunaba a les pieds dans l'eau et le coeur dans les étoiles...

    RépondreSupprimer
  32. Syll : depuis les orages ont grondé et c'est sous les draps que nous attendons l'accalmie :)

    Modimo : eaux profondes celles des soupirs entrelacés...


    Bang Bang : une vraie forteresse désormais , manque plus que j'oublie les clés moi ;)

    F.O.L.: j'aime quand tu viens te reposer ici :)

    dark2 : je me laisse emporter dans ses bras...

    Miss Lucy : juste écho ma foi :)

    RépondreSupprimer